Le piratage de compte Facebook et la loi

Pirater un compte Facebook n’est pas quelque chose d’anodin. Il s’agit d’un délit condamné par la justice français et passible d’une peine d’emprisonnement dans les cas les plus sérieux. L’usurpation d’identité et le vol de données sur internet sont des actes très graves, lourdement sanctionnés. Dans tous les pays, les lois ont récemment intégré la cyber-criminalité à leurs textes, en réponse à des attaques toujours plus nombreuses et aux conséquences parfois gravissimes.

logiciel de piratage facebook

Le délit d’usurpation d’identité

Prévu par l’article 226-4-1 du Code Pénal a été introduit par la loi Loppsi 2, modifiée en 2011 pour y intégrer notamment le délit d’usurpation d’identifié sur internet, incluant donc le piratage sur Facebook.

Cette loi vise principalement les actes dpiratage de compte sur les plate-formes de communication numériques, type réseaux sociaux, dont le plus utilisé est bien sûr Facebook. La publication d’informations mensongères ou dégradantes par un hacker sur le profil d’une de ses victimes est donc punissable par la loi, au même titre que le vol de données confidentielles à des fins malhonnêtes. La sanction prévue sera appliquée si ces conditions sont reconnues : l’usurpation d’identité doit impliquer des données personnelles permettant à la victime d’être reconnue (photos, adresses, noms, numéros de téléphone…) et avoir pour intention de porter atteinte à sa réputation, à son honneur et de nuire à sa tranquillité ou à celle d’autrui.

comment pirater un compte facebook

Ce type d’infraction peut valoir à son auteur une sanction allant de la simple amende, pouvant monter jusqu’à 15 000 euros de dommages et intérêts, à une peine de prison d’un an.

En 2010, une affaire d’usurpation d’identité sur Facebook a abouti à la condamnation de ses auteurs au versement de plusieurs milliers d’euros à leur victime. Cette ex-maîtresse cherchant à se venger de son ancien amant, un homme marié ayant mis un terme à leur relation, et son ami l’ayant aidé à pirater le compte Facebook de ce dernier, ont été accusés d’usurpation d’identité en vue de troubler la tranquillité d’autrui ou de porter atteinte à la considération ou à l’honneur, et divulgation des correspondances émises, transmises, ou reçues par voie électronique. Les deux cyber-délinquants avaient en effet appris comment pirater un compte Facebook puis s’étaient en effet emparé du compte de l’homme marié, et y avaient publié des photographies volées dans son téléphone, ainsi que des propos humiliants et des informations confidentielles. Ils ont été retrouvés grâce à l’adresse e-mail de l’ami de l’initiatrice de l’attaque, à partir de laquelle avait été piraté le compte Facebook. Ils avaient pourtant pris la précaution d’effectuer leur mission de piratage dans un cybercafé, mais c’était sans compter la piste facilement traçable de l’adresse e-mail. Les deux comparses ont donc été arrêtés, jugés et condamnés avec sursis à 4000 euros d’amende pour l’instigatrice du piratage, et à 3000 euros pour son complice. Cette peine de sursis a été complétée d’une obligation de reverser 3000 euros à la victime et 2000 euros à sa compagne, pour le préjudice moral subi.

Dernièrement, un hacker a également trouvé bon de pirater le Facebook de la fille de Johnny Hallyday pour y publier en son nom de fausses informations sur l’état de santé du chanteur. Cet homme, déjà condamné pour des faits similaires, a été retrouvé et accusé du même délit d’usurpation d’identité en vue de troubler la tranquillité à autrui et encourt une lourde peine.

espionner un compte facebook

Avant de passer à l’acte pour un simple désir de vengeance, il faut donc bien réfléchir aux conséquences. Le vol de données et le vol d’identité est une pratique courante pouvant mener à la prison. Un service mis en place par Facebook permet d’ailleurs de dénoncer les faux comptes susceptibles de pirater des utilisateurs.

Que faire si l’on est victime de piratage sur Facebook ?

Avant même de vous rendre au commissariat pour porter plainte, il vous faudra signaler à Facebook le compte de l’imposteur, via le lien suivant ( https://www.facebook.com/help/contact/169486816475808). Vous aurez alors le choix entre 3 catégories : un pirate utilise l’adresse e-mail liée à votre compte, il a créé un compte à votre nom et avec vos données personnelles, ou il a totalement pris possession de votre compte et usurpé votre identité. Sachez que vous avez également la possibilité de signaler ce délit même s’il concerne un ami et que vous n’en êtes pas victime vous-même. Il est également possible de déposer une plainte sur le site internet de la CNIL.

Dans un second temps, si le problème ne se règle pas de lui-même et que le pirate a totalement pris possession de vos données, il va vous falloir répertorier des preuves. Créez- vous un dossier comprenant les captures d’écran prouvant que votre identité à été usurpée, ainsi que les éventuelles adresses internet vous ayant conduit à être piraté. Sans preuves, votre plainte ne pourra malheureusement pas être reçue.

Rendez-vous à la gendarmerie ou au commissariat avec votre dossier de preuves pour porter plainte pour usurpation d’identité sur un réseau de communication au public en ligne, délit puni par le Code Pénal. Les forces de l’ordre devront alors enregistrer votre plainte et ensuite tenter d’identifier l’auteur de cette infraction. Une fois arrêté, l’auteur pourra être traduit en justice et vous aurez alors la possibilité d’être dédommagée en réparation de votre préjudice moral.

Il est très facile de savoir comment pirater un compte Facebook et de plus en plus de personnes mal intentionnées se prêtent à cette activité illégale, pour toutes sortes de raisons. La clé est de savoir se prémunir contre ce genre d’attaque, en protégeant son compte au maximum, en changeant régulièrement ses mots de passe et en évitant de dévoiler ses informations confidentielles sur la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *